Conrad Coldman : « C’est un monde complètement nouveau pour moi. Depuis 10 ans j’ai développé mes compétences en course au large sur des très longues distances. Quand je suis parti sur le Vendée Globe, je n’ai pas vu la terre pendant plusieurs semaines, c’est une course marathon. En Figaro, les compétences demandées sont  différentes, c’est un sprint avec beaucoup de navigation côtière, un rythme très soutenu, je pense que je vais beaucoup apprendre ! »

Photo : © Christophe Breshi.