Franck Cammas
« La Sardinha Cup est une course carrément importante. On va juger si les Omanais sont en mesure de naviguer en solitaire. Elle permet de les mettre en situation. C’est aussi la première course en Figaro Bénéteau 3 et on est ravis de pouvoir naviguer sur ces bateaux-là. Il n’y a pas mieux que le double pour comprendre le fonctionnement du bateau. Depuis que les bateaux ont été livrés, on n’a pas arrêté de naviguer. Nous avons sélectionné Ali Al Balushi et Sami Al Shukaili car ils ont des profils qui permettent de performer. »