Le départ de la Saint Hilaire-Sardinha Cup, deuxième étape de la Sardinha Cup longue de 775 milles, sera donné ce dimanche à 17h08. Etienne Saïz, adjoint au directeur de course Guillaume Rottée, nous explique les conditions qui attendront les 21 Figaro Beneteau 3 au cours des premières heures : « Il y aura de l’air au départ, 20 noeuds de nord-nord-ouest, avec rafales à 25. Dans la nuit, ça va fraîchir, puisque le vent va passer au nord, on peut imaginer que la flotte va partir vers le large. »

La suite du programme ? « Elle s’annonce très intéressante d’un point de vue stratégique, avec l’arrivée d’un anticyclone par l’ouest qui va se mettre pile poil sur leur route en se décalant vers l’est. Ils auront alors le choix entre le contourner par l’ouest quitte à faire plus de milles ou tenter de couper le fromage pour faire moins de route. Je pense qu’il peut y avoir de gros écarts, cet anticyclone est susceptible de faire des dégâts. »

Etienne Saïz pense que les premiers seront aux Scilly dans la nuit de mardi à mercredi avant un retour sur un bord (de près puis de travers) dans du vent encore soutenu vers la bouée BXA, à l’entrée de la Gironde.