La remise des prix de la deuxième étape de la Sardinha Cup a eu lieu dimanche à 17h au pied de la capitainerie de Port-la-Vie, avec à l’honneur les premiers bizuths de l’étape, Conrad Colman et Sébastien Marsset (Ethical Power), mais surtout les vainqueurs, Pierre Leboucher et Erwan Tabarly (Guyot Environnement), qui ont été auparavant intronisés au sein de la Confrérie de la sardine de Saint-Gilles Croix-de-Vie.

Après une journée de samedi pluvieuse, le soleil a eu la bonne idée de faire son retour ce dimanche sur la Vendée. Pendant que sur le terre-plein de Port-la-Vie, le grutier du port s’activait pour démâter les uns après les autres les Figaro Bénéteau 3, qui vont être équipés d’ici le milieu de la semaine de nouveaux barreaux de barres de flèches afin de pouvoir lancer le départ de la troisième étape, la remise des prix de la deuxième a eu lieu à 17h à quelques mètres de là, au pied de la capitainerie.

Elle a été précédée par l’intronisation de trois marins au sein de la Confrérie de la sardine de Saint-Gilles Croix-de-Vie, Alexis Loison (Région Normandie), vainqueur du Vendée Warm-up, Pierre Leboucher et Erwan Tabarly (Guyot Environnement), qui ont quant à eux remporté la deuxième étape. Elevés au rang de « grands sardiniers d’honneur », rejoignant dans cette confrérie des marins comme Samantha Davies, Armel Le Cléac’h ou Gildas Morvan, ils en ont été quittes pour une dégustation d’un millésime de sardine à l’huile de 2012, avant de se voir remettre leur diplôme et de jurer de s’engager à défendre le port de Saint-Gilles Croix-de-Vie et le Pays de Saint-Gilles.

Les deux skippers de Guyot Environnement ont ensuite de nouveau eu le droit aux honneurs du podium, en tant que vainqueurs de la deuxième étape, une victoire qui leur a permis de prendre les commandes du classement général. « C’est sympa d’être dans cette position, mais la course n’est pas finie, il y a encore du boulot », a commenté Pierre Leboucher. Ont également été récompensés le deuxième de l’étape, Martin Le Pape (Skipper Macif 2017), « ravi de son premier podium sur le circuit Figaro », les troisièmes, Loïs Berrehar et Thomas Rouxel (Bretagne CMB Performance) et les premiers bizuths de ce parcours de 408 milles, Conrad Colman et Sébastien Marsset (Ethical Power), qui ont pris la 15e place.