Au terme de la quatrième nuit en mer, la flotte de la Sardinha Cup a tendance à s’étaler, l’usure des heures passées à la barre et aux réglages mais également du froid, très intense, se faisant sentir parmi les 20 Figaro Beneteau 3 encore en mer. Au moment de débarquer à Lorient mercredi en fin de journée, Damien Cloarec, qui venait d’abandonner avec l’Anglais David Paul (G-Alok), confiait ainsi n’avoir jamais eu si froid en mer, preuve des conditions très pénibles que vivent les Figaristes.

Dans ces conditions, les costauds se sont portés aux commandes de la flotte, puisque le tandem Xavier Macaire/Morgan Lagravière (Team SNEF), vainqueur de la première étape, a pris les devants à la toute fin du long bord vers la bouée BXA, à l’entrée de l’embouchure de la Gironde. Marque qu’il a franchie en tête dans la nuit de mercredi à jeudi à 2h30, avant de virer de bord et de repartir, tribord amure et toujours au près débridé, vers la porte de Saint Gilles Croix de Vie, où il est attendu ce jeudi matin vers 10h.

Derrière, la bataille fait rage avec un duo Elodie Bonafous/Corentin Horeau (Bretagne CMB Océane) qui ne lâche rien, à moins d’un mille des leaders, tandis que les anciens leaders de Cybèle Vacances-Team Play to B (Pep Costa/Will Harris) suivent à 2 milles, les tandems Tanguy Le Turquais/Corentin Douguet (Quéguiner-Innoveo), Achille Nebout/Amborogio Beccaria (Primeo Energie-Amarris) et Martin Le Pape/Yann Eliès (Gardons la Vue-Fondation Stargardt) à moins de 5 milles.

« On assiste vraiment à une course de vitesse et de placement, comme sur la première étape, avec un critère de dureté, dû au froid et au vent qui reste fort, qui a pris le pas sur le reste et fait peu à peu le tri dans la flotte. Dans ces conditions, on n’est pas surpris de voir Xavier, qui est un dur au mal, et Morgan, en tête, mais rien n’est joué, car derrière, Elodie, bien secondée par un Corentin Horeau qui avait les crocs à l’idée de revenir sur le circuit Figaro, vont vraiment vite », note Etienne Saïz, adjoint au directeur de course Guillaume Rottée.

Les premiers devraient franchir la porte de Saint Gilles Croix de Vie aux alentours de 10h, il leur restera alors 90 milles à parcourir avec un ultime aller-retour vers la cardinale Sud Banc de Guérande, à l’entrée de l’embouchure de la Loire, et une délivrance à partir de 19h.