Changement de leader dans la nuit de mardi à mercredi sur la deuxième étape de la Sardinha Cup : après avoir dominé le début de course et franchi en tête les Scilly mardi matin puis l’Occidentale de Sein vers 1h30, Tanguy Le Turquais et Corentin Douguet (Quéguiner-Innoveo), légèrement décalés dans l’est par rapport à leurs concurrents, ont cédé les commandes à Pep Costa et Will Harris (Cybèle Vacances-Team Play to B) qui continuent de surprendre.

Le jeune Espagnol (21 ans) et son co-skipper britannique mènent ce matin une tête de flotte, qui, au gré des bascules de vent et de courant à la pointe de la Bretagne, s’est resserrée, avec sur les talons des leaders (1 mille d’écart), le duo Xavier Macaire/Morgan Lagravière (Team SNEF) qui grappille mille après mille, et emmène un paquet de chasse également composé des tandems Elodie Bonafous/Corentin Horeau (Bretagne CMB Océane), Martin Le Pape/Yann Eliès (Gardons la Vue-Fondation Stargardt), Achille Nebout/Ambrogio Beccaria (Primeo Enrergie-Amarris) et Tom Laperche/Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance).

Le programme du jour ? « A partir de maintenant, c’est vraiment une course de vitesse qui se lance avec 18-24 nœuds de vent de nord-est et des claques à 30 noeuds, jusqu’à la bouée BXA (à l’entrée de l’embouchure de la Gironde). Dans ces conditions, on devrait retrouver aux avant-postes ceux qui ont fait parler la poudre sur la première étape, comme Team SNEF qui revient peu à peu, même si pour l’instant, Pep Costa et Will Harris se défendent bien au niveau de la vitesse, ça fait plaisir de voir de nouvelles têtes », commente Etienne Saïz, adjoint du directeur de course Guillaume Rottée.

Les premiers devraient atteindre BXA peu après minuit, avant de virer et de repartir dans l’autre sens, cap sur la porte de Saint Gilles puis sur la bouée Sud Banc de Guérande, dans des conditions qui ne devraient guère évoluer jusqu’à l’arrivée, toujours prévue jeudi en fin d’après-midi.